• Post last modified:juillet 5, 2022

Comment poser un parquet flottant ?

Vous souhaitez refaire le sol d’une pièce de votre maison et vous avez opté pour un parquet flottant ?

Vous avez bien fait. La pose est facile à réaliser et vous donnerez à votre espace de vie un cachet authentique.

Sans compter que le bois est un revêtement particulièrement résistant.

Suivez nos conseils pour bien poser votre parquet !

Les précautions à prendre pour bien poser votre parquet flottant

Il est possible de poser du parquet flottant sur un ancien revêtement. Il faut simplement vous assurer que le sol est bien lisse et parfaitement plat.

Pensez donc à vérifier le niveau du sol avec une règle de maçon. S’il y a des bosses ou des creux, il faudra envisager un ragréage (nivellement à base de ciment).

Si vous posez vos lames sur un ancien parquet, veillez également à ce qu’elles soient perpendiculaires à l’installation précédente.

Dans l’idéal, les lames de parquet doivent être installées dans le sens de la longueur : cela permettra d’agrandir visuellement la pièce.

Les différentes étapes pour poser un parquet flottant

Les outils nécessaires

Si vous posez vous-même votre parquet flottant, vous aurez besoin de plusieurs outils :

  • un ruban pour sous-couche de parquet ou du scotch de chantier ;
  • des cales de dilatation ;
  • une règle de maçon ;
  • un mètre ;
  • une équerre ;
  • un crayon ;
  • un cutter ;
  • un marteau ;
  • une scie sauteuse ;
  • un tire-lame ;
  • une boîte à onglets.

La pose du pare-vapeur

Le pare-vapeur est un isolant indispensable pour protéger le parquet contre l’humidité.

Attention au sens de la pose : les bandes doivent être perpendiculaires aux lames du parquet flottant.

Découpez l’isolant et posez-le sur le sol. Au niveau des murs, laissez-le remonter d’environ 5 cm sur tout le pourtour de la pièce.

Pour les raccords, chevauchez les bandes d’isolant sur une dizaine de cm et fixez-les avec du ruban adhésif.

La sous-couche

La sous-couche est indispensable lors de la pose d’un revêtement en bois.

Elle permet de rattraper des défauts du sol et assure une isolation acoustique et thermique.

Selon le type de parquet que vous avez acheté, il se peut qu’elle soit déjà intégrée aux lames.

Contrairement au pare-vapeur, les bandes de la sous-couche ne doivent pas se superposer. Vous devez les placer bord à bord et les coller à espaces réguliers à l’aide de ruban adhésif.

Veillez également à laisser remonter légèrement les bandes sur le mur.

Comment poser les lames de parquet ?

Tout comme le parquet stratifié, les lames de parquet flottant se clipsent très facilement.

Disposez les cales de dilatation pour libérer un espace entre le parquet et le mur (ou tout obstacle dans la pièce : cheminée, angle…).

Pour un rendu optimal, pensez à faire une pose en quinconce : alternez une lame complète et une demi-lame au début de chaque rangée.

La pose des dernières lames de la rangée étant parfois plus difficile, n’hésitez pas à vous aider d’un tire-lame pour soigner la finition près des murs.

Derniers conseils

Une fois la pose des lames de parquet terminée, retirez les cales de dilatation et coupez les bords du pare-vapeur avec un cutter.

Il ne vous reste plus qu’à poser les plinthes contre les murs et les barres de seuil pour un rendu propre et net.

N’oubliez pas d’ajouter un joint de finition sur le dessus des plinthes.

Et pour installer votre parquet flottant de manière confortable, n’hésitez pas à vous équiper avec des gants et des genouillères !